« EMOUNA – Vivre sa religion au sein de la laïcité »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Pour que le monde de demain soit meilleur que celui d’aujourd’hui

Par Maciej Leszczynski, Paroisse orthodoxe Saint-Nicolas à Boulogne-Billancourt.

L’Institut d’Etudes Politiques de Paris « Sciences Po » propose une formation inédite s’adressant aux ministres de culte et responsables de communautés religieuses, également ouverte à tout professionnel manifestant un intérêt pour la compréhension de l’articulation entre les religions et la sphère publique. 

Le programme de formation EMOUNA a été créé peu de temps après les événements tragiques qui ont endeuillé la France en 2015. Le projet a été lancé par un certain groupe de « fondateurs » qui ont proposé une voie tout à fait originale de sortie de la crise qui a marqué l’esprit des citoyens français. Cette voie consiste en une invite à la collaboration entre les religions, leur intégration dans la société et ses institutions sur le plan de la laïcité. Cette intégration s’inscrit parfaitement dans l’histoire, la culture et la législation de la République française. Ce programme de formation, soutenu par le Ministère de l’Intérieur et des leaders religieux de France, a certifié cette année sa troisième promotion dont j’ai eu la joie de faire partie.

La formation dure une année. Elle est repartie sur 18 journées d’études consacrées aux grands thèmes de la société. Le programme est axé sur la connaissance des liens entre les religions et les institutions françaises, la culture française et les enjeux du leadership : apprentissage de l’environnement politique et institutionnel entourant les pratiques religieuses, connaissance des différentes religions et de leurs traditions intellectuelles et rituelles, travail sur l’exercice des responsabilités dans le cadre d’une communauté religieuse. Les thèmes abordés concernent les enjeux du dialogue interreligieux, les questions de l’éducation et de la culture, l’engagement social des religions, la place de la religion dans la laïcité et ses relations avec les pouvoirs publics, avec la science (notamment les questions de bioéthique), ainsi que les dérives sectaires, les extrémismes religieux et les radicalisations. EMOUNA inclut dans son programme des master class d’art oratoire, de négociation, de médiation et beaucoup d’autres. Le programme est dispensé à la fois par des universitaires, des responsables religieux et des professionnels issus des secteurs public et privé. 

Une des particularités de la formation EMOUNA est que ses journées d’études se tiennent dans des lieux divers, souvent en lien direct avec les sujets abordés et les différents cultes présents en France (mosquée d’Evry-Courcouronnes, synagogue, pagode, église, séminaires ou instituts de théologie de différentes confessions chrétiennes mais également des lieux liés au secteur public, à l’éducation, à l’histoire et à la culture française comme Sciences Po, la Mairie de Paris, La Mie de Pain, le Musée des Arts Décoratifs, l’Opéra Bastille…). Ceci est un élément important du cursus qui permet aux étudiants de mieux connaître ces institutions et leurs spécificités, leur fonctionnement, ainsi que des personnes responsables de ces lieux, ou qui y travaillent et qui les fréquentent.

Une des conditions de la certification est la participation à un projet collectif. Durant toute l’année académique, l’ensemble des participants est réparti en petits groupes interreligieux qui travaillent en dehors des journées d’études. Chaque groupe choisit un projet qui convient à l’intérêt commun de tous les membres et qui doit être réalisé au cours de l’année. Tous ces projets se distinguent par leur caractère, leur thématique et leur mode de réalisation. Ainsi, durant toute l’année, les participants de cette formation (imams, moines bouddhistes, pasteurs, prêtres, rabbins et représentants de la société civile) interviennent ensemble dans différentes institutions (écoles, hôpitaux, prisons ou lieux de travail). Ils organisent des soirées musicales et artistiques, créent des sites internet, éditent des livres témoignant que la présence des religions dans la société d’aujourd’hui est indispensable pour que le monde de demain soit meilleur que celui d’hier.

« EMOUNA – L’Amphi des religions » a été pensé comme une formation complète où la théorie n’est pas séparée de la pratique. Avec des conférences de très haut niveau, des débats autour de tables rondes, le travail dans différents groupes religieux et interreligieux, les déplacements dans  différents lieux, ce sont des liens forts, des relations quasi familiales qui se tissent entre les participants. 

Après la fin de la formation, une collaboration se poursuit dans un esprit de fraternité, de respect mutuel et de bienveillance. 

Site officiel : EMOUNA – Science Po

Vidéo : Emouna, l’amphi des religions – Sciences Po


Ne manquez pas aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *