700ans : De Boulogne sur Mer à Boulogne sur Seine

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

          

Les 700 ans de Boulogne remontent au règne de  Philippe le Bel qui décide de construire l’église Notre Dame de Boulogne, elle -même à l’origine de la ville ; mais pour comprendre l’événement, il faut remonter au miracle de la Vierge à Boulogne sur Mer en 633.

Un jour de mai 633 sous le règne du roi Dagobert, une embarcation, sans voile ni rameur entre dans le port de Boulogne sur mer ; la Vierge au même moment apparait à plusieurs fidèles leur annonçant l’arrivée d’un bateau dans le port dans lequel se trouve son image qu’elle leur demandait de vénérer. Les Boulonnais découvrent dans la barque une statue en bois de la Vierge à l’Enfant, l’installent dans une chapelle et dès lors des pèlerins commencent à arriver en foule… 14 rois de France, 5 rois d’Angleterre (proximité oblige) et de nombreux grands saints dont Saint Louis (Louis IX roi de France)  y viennent en pèlerinage. C’est un lieu à l’époque aussi important que Saint Jacques de Compostelle. 

En 1304, Philippe IV Le Bel séjourne à Boulogne sur Mer après avoir failli être tué dans la bataille de Mons en Pévèle (le 18 aout 1304) pour la Conquête des Flandres. Il vient rendre grâce à la Vierge   pour sa vie sauve et aussi pour avoir gagné la bataille

Il retourne à Boulogne sur Mer quelques années plus tard, en 1308, pour le mariage de sa fille Isabelle de France avec le Roi d’Angleterre Edouard II. Pendant ce séjour le roi va tous les jours prier à la Basilique de Notre Dame. Il voue un culte tellement fervent à la Vierge qu’il cherche un lieu près de Paris pour y édifier une église dédiée à Notre Dame et ainsi éviter les dangers de la route pour aller en pèlerinage, mais il meurt en 1314 sans avoir réalisé son projet.

En 1319, c’est donc son fils, Philippe V Le Long, qui bâtira l’église Notre Dame de Boulogne. Mais pourquoi dans cette boucle de la Seine ? Remontons un peu le cours de l’histoire

Deux conjonctions : 

  • Le terrain de Longchamp était resté possession royale jusqu’à ce que St Louis le donne en 1255 à sa sœur Isabelle de France pour construire une abbaye, où viendront des Clarisses. Philippe V aime cette abbaye où sa fille Blanche de France prendra l’habit en 1319 à l’âge de 6 ans. C’est d’ailleurs là qu’il mourra. Cette abbaye est bâtie dans le bois du Rouvray. 
  • Il existe un terrain de 5 arpents de terre qui se trouve à Menus les Saint Cloud dans la censive de l’Abbaye de Montmartre, abbaye fondée en 1134 par Louis VI. 

Philippe V décide donc de bâtir cette nouvelle église aux Menus à côté de l’abbaye de Longchamp. L’acte de naissance de la ville est signé par l’abbesse de Montmartre, Jeanne de Repenti. Elle lègue un terrain de 5 arpents par une lettre dans laquelle apparait pour la 1ère fois le nom de Boulogne sur Seine, appelée aussi Boulogne La Petite en opposition à Boulogne La Grande (Boulogne Sur Mer).

Bientôt le village des Menus quitte son premier nom pour prendre celui de Boulogne et ce nom fut aussi appliqué à la forêt voisine appelée jusqu’alors dans les titres le Bois de Rouvray

Avec le soutien du roi, la nouvelle paroisse obtient son indépendance et en 1330 l’évêque de Paris vient y célébrer une première messe.

Mai 2019 : Pour fêter cet événement la paroisse Notre Dame de Boulogne est allée cette année en pèlerinage à Boulogne sur Mer.

Nous étions 180 paroissiens en ce week-end du 18-19 mai, répartis en 3 cars pour se rappeler, commémorer et prier ensemble ; nous partions en pèlerinage à Boulogne La Grande, prier avec Marie pour aller à la rencontre de Dieu.

Plusieurs temps forts :

 Le samedi soir une belle veillée : avec nos lumignons, sur la plage, nous avons présenté à Dieu toutes les personnes qui ont œuvré dans et autour de l’église Notre Dame depuis les origines. De belles montgolfières s’élevaient vers le ciel pour soutenir notre prière.

 Le dimanche matin nous avons marché 3h pour arriver à pied à la basilique où la messe été célébrée à 11h30. Un car était prévu pour ceux qui ne souhaitaient pas marcher aussi longtemps. Beaucoup de convivialité, de lien social et de nouvelles rencontres.

« Aller en pèlerinage signifie nous extraire de nous-mêmes pour aller à la rencontre de Dieu là où Il s’est manifesté, là où la grâce divine s’est montrée avec une splendeur particulière » Benoit XVI.

Ne manquez pas aussi...

L’Aïd al-Fitr

L’Aïd el-Fitr, deuxième fête de l’islam est aussi parfois appelée Aïd es-Seghir, la petite fête, par opposition à l’Aïd el-Kébir, la grande

Chavouot

Chavouot est une fête juive de deux jours, célébrée cette année du 8 au 10 juin 2019 qui coïncide avec la date

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *